Toute l’actualité du Front de Gauche dans la ville de Lille

Retour à l'accueil
Actualité

La gauche ne peut pas permettre des arrestations d’enfants dans les écoles !

Léonarda, une jeune Kosovare de 15 ans scolarisée en France depuis près de cinq ans, a été arrêtée lors d’une sortie scolaire et expulsée avec sa famille vers le Kosovo. Sous la présidence de Nicolas Sarkozy, des arrestations d’enfants à la sortie de l’école avaient suscitées de l’émoi dans les rangs de toute la gauche. Comment dès lors accepter sous un gouvernement de gauche la récidive de tels actes ?

Pour se justifier, Manuel Valls affirme qu’il applique « avec fermeté les décisions d’éloignement tout en veillant scrupuleusement au respect des droits des étrangers qui font l’objet d’une mesure d’éloignement ». Il annonce pourtant aujourd’hui l’ouverture d’une enquête administrative. A quoi servira cette enquête si cette arrestation est, comme il le prétend, totalement respectueuse des droits des étrangers ? Quels seraient de toute façon les effets de cette enquête alors même que Leonarda et sa famille sont déjà expulsées ?

Quels sont par ailleurs ces droits qu’il dit scrupuleusement respecter ? Ceux des enfants issus de minorité vers des pays qu’ils ne connaissent pas, et dont ils ne parlent pas la langue ? A l’évidence non.

Parce qu’un gouvernement de gauche doit être fidèle aux valeurs de gauche, l’idée même d’expulser des enfants devrait être bannie de sa politique sauf à considérer que ces enfants n’ont pas « vocation » à grandir dans notre pays, y suivre leur scolarité en toute sécurité et dans la dignité.

Les autres articles

Recevoir l'infolettre de la campagne :

Vidéos RSS
Front de Gauche

La liste à Lille : L'humain d'abord est un rassemblement citoyen pour une gauche combattive et écologiste dans notre région. Elle s'inscrit dans le cadre du Front de Gauche.
Elle est soutenue par les partis politiques suivants :