Toute l’actualité du Front de Gauche dans la ville de Lille

Retour à l'accueil
Wazemmes

Si tu ne t’occupes pas de la politique, c’est elle qui s’occupera de toi.

Ils s’engagent

Laurent Lefebvre

Infographiste, conseiller de quartier

Interview de Laurent Lefebvre, conseiller de quartier à Wazemmes.

Qu’est-ce qui te révolte le plus ?

Les inégalités se creusent. Il y a une différence flagrante entre les difficultés rencontrées par les gens que je côtoie et les modèles de réussite qui nous sont présentés dans les médias. On nous fait croire qu’il suffit de travailler pour accéder à une vie stable et frugale et que le chômage est destiné aux seuls fainéants. La réalité est bien plus tragique : à Lille, 26 000 habitants sont demandeurs d’emploi et il n’y a pas assez de travail pour sortir ne serait-ce que la moitié des chômeurs de la précarité. Résultats : la vie devient un combat pour nombre de citoyens qui luttent au quotidien pour maintenir la tête hors de l’eau.

Notre ville abrite pourtant assez de richesses pour permettre à chacun de vivre décemment. Mais celles-ci sont trop souvent stockées en bourse ou sur des gros comptes en banque sans que cela ne serve à personne. Les immeubles de bureaux se hissent de plus en plus haut dans le centre-ville pendant que dans les quartiers, la pauvreté s’accroît.

Il faut bien que quelques personnes se lèvent pour dire stop à ces inégalités. J’ai trouvé ces personnes au Front de Gauche.

Pourquoi t’es-tu engagé sur la liste l’Humain d’abord ?

Je suis graphiste. La plus grande partie de mon travail consiste à observer et comprendre le point de vue d’autrui. Cette aptitude manque dans notre société et encore plus dans le monde politique qui fonctionne souvent en vase clos. Il suffit souvent d’adopter un regard décalé pour comprendre l’origine des inégalités que traversent notre société.

C’est pourquoi les habitants des quartiers doivent avoir plus de représentativité au Conseil municipal. Je ne suis pas un professionnel de la politique, mais je peux témoigner des difficultés rencontrées dans mon quartier (Lille sud). Celui-ci est cloisonné : le périphérique nous coupe du reste de Lille et les moyens d’accéder à la mobilité ne sont pas à la hauteur : il n’y a que trop peu de stations V’Lille ou d’auto-partage. À force de réserver ces équipements aux quartiers les plus aisés, l’écologie est vue à Lille Sud comme une politique de bobos.

Comment rendre l’écologie populaire ?

Lorsque j’étais animateur de l’environnement entre 2003 et 2006, j’ai pu constater que les quartiers populaires étaient les plus concernés par les enjeux écologiques. C’est dans ces quartiers que l’on rencontre le plus de précarité énergétique. Pourtant, tout est fait à Lille pour que l’écologie reste l’affaire de quelques-uns. La politique des transports en est une belle illustration. Elle consiste à augmenter les tarifs des transports en commun tout en punissant les automobilistes par la politique du stationnement payant. De fil en aiguille, seules les populations les plus aisées peuvent avoir accès au centre-ville. Une manière de populariser l’écologie serait au contraire de permettre à chacun d’accéder à des transports en commun. C’est notamment possible en développant la gratuité des transports.

Que comptes-tu apporter aux Lillois ?

Je travaille depuis plus de 10 ans dans le secteur de l’économie sociale et solidaire. D’abord dans l’associatif, puis dans le monde coopératif. J’ai expérimenté la démocratie en entreprise. J’ai aussi pu mesurer ses limites. Certains outils existent pour permettre de meilleures conditions de travail dans ces secteurs. D’autres peuvent être créés. Si le monde associatif doit être respecté et aidé, il ne doit pas devenir un palliatif du service public.

Webdesigner et développeur web depuis 7 ans, je peux aussi apporter une expertise en matière de solution technique concernant la politique numérique de la ville. De nombreuses solutions, qui passent souvent par l’utilisation des logiciels libres, permettent de rendre les services de la ville de Lille à la fois plus transparents et démocratiques. Ces solutions permettraient à la municipalité de réaliser des économies financières et de rompre avec la logique de marché.

J'ai signé le Pacte du Logiciel Libre

Les autres candidats

Recevoir l'infolettre de la campagne :

Vidéos RSS
Front de Gauche

La liste à Lille : L'humain d'abord est un rassemblement citoyen pour une gauche combattive et écologiste dans notre région. Elle s'inscrit dans le cadre du Front de Gauche.
Elle est soutenue par les partis politiques suivants :